Recherche

Manifestations

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Pour la seconde année consécutive, la revue médicale PRESCRIRE signale le vandétanib -commercialisé sous le nom de capreslsa- dans sa liste des médicaments à écarter en raison d'effets indésirables pouvant être fatals.

Il est délivré aux malades atteints d'un cancer médullaire de la thyroïde avancé inopérable ou métastatique avec "une carte d'alerte pour le patient" et sous réserve d'une surveillance médicale régulière.

Ce médicament a fait l'objet d'une autorisation de mise sur le marché conditionnelle en février 2012 dans le cadre d' essais thérapeutiques.

Voici l'article de la revue Prescrire  :

Le vandétanib (Caprelsa°) n’a  pas d’efficacité dé­montrée  en termes d’allongement de la durée de vie dans les cancers médullaires de la thyroïde métastasés ou non opérables. Les essais cliniques, en comparaison à un placebo, comportent trop de perdus de vue (patients ayant quitté l’essai avant la fin) pour démontrer une augmentation du délai avant aggravation de la maladie ou décès. Il expose un tiers des patients à des effets indésirables graves (diarrhées, pneumonies, hypertensions artérielles), et aussi à des pneumopathies interstitielles, des torsades de pointes et des morts subites (n° 342 p. 256-259).